VAE

VAE

Vous êtes déjà dans la vie active et vous souhaitez valoriser votre expérience par l’obtention d’un diplôme ou d’une certification professionnelle ? Grâce à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), franchissez de nouvelles étapes dans votre parcours professionnel en faisant valoir votre expertise et vos compétences auprès des employeurs.

 

 

Qu’est-ce qu’une VAE ?

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet à toute personne engagée dans la vie active d’obtenir une certification professionnelle, quels que soient ses diplômes ou son niveau de qualification initial.
La certification visée peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. Elle doit obligatoirement être inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)
Une fois obtenue, cette certification VAE aura une valeur identique à celle obtenue par la formation.

 

Les objectifs de la VAE

Une VAE peut servir à atteindre différents objectifs :

  • Obtenir une certification lorsque l’on n’a pas ou pas suffisamment de diplômes
  • Valider un niveau de responsabilité
  • Faire reconnaître ses compétences
  • Evoluer professionnellement, obtenir une augmentation ou une promotion
  • Changer d’emploi
  • Passer un concours ou s’inscrire à une formation nécessitant un certain niveau de qualification 
  • Valoriser son expérience pour des raisons et objectifs personnels
  • Développer sa confiance en soi

 

Quelles sont les conditions pour prétendre à une VAE ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE.
Le candidat ne peut déposer qu’une seule demande par certification et jusqu’à trois demandes pour des certifications différentes, au cours de la même année civile.

Il doit d’abord pour cela remplir un dossier de recevabilité.
Si sa demande est jugée recevable par l’organisme certificateur, il doit ensuite monter son dossier de validation qui décrit en détail son expérience, ses précédents diplômes et ses motivations.
Au moment de la Validation, il peut être amené à passer un entretien oral devant un jury ou à être testé dans le cadre d’une mise en situation professionnelle.

La Validation des acquis d’Expérience se fait en plusieurs étapes et nécessite une réelle implication. Elle se déroule en général sur 8 à 12 mois.

 

Déroulement d’un demande de VAE

Une demande de VAE nécessite un engagement important qui passe par plusieurs démarches :

1- Bien définir son projet de VAE

Avant d’entamer une démarche de VAE, il est nécessaire de bien préparer son projet pour se donner toutes les chances d’atteindre son objectif en :

  • Faisant le bilan de sa situation professionnelle actuelle : expériences salariées et non-salariées, formation, activités associatives, bénévoles, syndicales, électorales
  • Définissant la nouvelle situation professionnelle visée : information sur les différents métiers, identification de ses aspirations professionnelles et personnelles, de ses sources de motivation et de l’ensemble de ses compétences.
  • Identifiant les moyens d’atteindre cette nouvelle situation professionnelle visée : les formations existantes, la réalisation d’un bilan de compétences
  • Planifiant chaque étape de votre projet avec soin

 

2 - Se renseigner sur la demande VAE

 

Auprès d’un conseiller VAE

Les centres de conseil sur la Validation des Acquis d’Expérience sont des structures de proximité dédiées au conseil et à l’information sur la VAE et sont portés par des organismes tels que Pôle Emploi, Fongecif, Missions locales, le Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles (CNDIFF), etc.

Le conseiller VAE est là pour confirmer la pertinence d’une démarche de VAE par rapport à d’autres dispositifs existants et répond à toutes les questions utiles que l’on peut se poser selon son projet, notamment sur la certification à viser et sur l’organisme le mieux à même de la délivrer.

Auprès de l’organisme certificateur

Si l’organisme qui délivre la certification visée est déjà connu du candidat, ce dernier peut le contacter directement pour connaître avec précision le contenu des certifications, les compétences et connaissances exigées et les modalités d’évaluation.
Il pourra ainsi s’assurer de la faisabilité d’une procédure de VAE selon sa situation.

 

3 -  Être recevable à sa demande de VAE

L’étape de la recevabilité rend officielle la demande de VAE auprès de l’organisme certificateur. Le dossier de recevabilité lui permet de vérifier le respect des conditions définies par la loi :

  • L’inscription de la certification visée au Répertoire National des Certifications Professionnelles
  • Votre année d’expérience en correspondance avec le contenu du référentiel de la certification (article L6412-1 du Code du travail)

A la suite de l’examen du dossier, l’organisme certificateur se prononce pour un avis de recevabilité ou de non-recevabilité.

Si le dossier est recevable, il vous envoie une notification dans un délai maximum de deux mois. L’absence de réponse au terme des deux mois vaut décision d’acceptation de la demande.

 

Comment se compose le dossier de recevabilité ?

Il comporte 4 rubriques.

1. Un formulaire de candidature dûment renseigné et signé.

2. Les documents relatifs à la durée de l’expérience en fonction du diplôme visé (activités professionnelles, associatives, bénévoles, syndicales, électorales… ainsi que les périodes de formation initiale ou continue en milieu professionnel).

3. Les pièces justificatives à joindre obligatoirement :

  • Activité salariée : Bulletins de salaire, attestations d’employeurs, attestations d’expérience
  • Activité non salariée : déclarations fiscales, déclarations d’existence URSSAF, extraits Kbis ou D1
  • Activité Bénévole / Syndicale / Élu local : Attestation signée par deux personnes de l’association ou du syndicat, ayant pouvoir de signature
  • Volontaire : Attestation de l’organisme employeur, Contrat de volontariat associatif
  • Sportif de haut niveau : Inscription sur la liste des sportifs de haut niveauUne attestation sur l’honneur qu’une seule demande de VAE a été déposée pour la certification, pour l’année civile en cours.

 4. Le dossier est déposé auprès de l’organisme certificateur selon ses conditions.

Certains organismes certificateurs peuvent demander d’autres pièces spécifiques pour le dossier de recevabilité.

Dans le supérieur, le formulaire de candidature est accompagné d’un dossier comprenant en outre les diplômes, certificats et toutes autres pièces permettant au jury de validation d’apprécier la nature et le niveau de ces études.

 

5. Se préparer à la Validation

Une fois l’avis de recevabilité obtenu, la demande de Validation des Acquis d’Expérience peut être formulée auprès de l’organisme certificateur. Cette demande passe par la constitution du dossier de validation rédigé par le candidat et qui va permettre au jury d’évaluer ses compétences au regard de la certification visée.

Pour compléter l’examen de ce dossier, le jury peut convoquer le candidat à un entretien et, pour certaines certifications, proposer une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.
Vous pouvez choisir d’être accompagné ou de travailler seul, mais dans tous les cas, la préparation de l’évaluation demande un réel investissement.

 

L’accompagnement VAE

 

En quoi consiste l’accompagnement VAE ?

Il aide à l’analyse de votre expérience au regard des compétences exigées pour l’obtention de la certification. L’accompagnement est une expertise et un appui méthodologique pour constituer le dossier de validation, vous préparer à l’évaluation par le jury et à l’entretien et, le cas échéant, préparer une mise en situation professionnelle.

Il intervient après la recevabilité du dossier jusqu’à la date du jury, voire en cas de validation partielle, jusqu’au contrôle complémentaire.

Qui accompagne ?

L’accompagnement peut être assuré par l’organisme certificateur lui-même ou par d’autres prestataires habilités, voire référencés. Dans ce dernier cas, vérifiez si ces prestataires ont reçu une habilitation auprès de l’organisme certificateur ou de l’organisme qui pourrait prendre en charge tout ou partie du coût de la prestation.

Comment est-il mis en œuvre ?

L’accompagnement comprend des services modulables en fonction des besoins du candidat :

  • Un module de base comportant une aide méthodologique à la description de l’expérience, à la formalisation du dossier et une préparation à l’entretien avec le jury ou la mise en situation professionnelle
  • Une assistance à l’orientation et à la recherche de financements pour la prise en charge d’une formation complémentaire correspondant aux formations obligatoires ou à un bloc de compétences identifiés par le référentiel de la certification recherchée.

Il peut s’agir d’entretiens individualisés, en présentiel ou par téléphone, de travaux en petits groupes, d’accompagnement à distance via une plate-forme collaborative.

Quelle est la durée de l’accompagnement ?

En moyenne, entre 10 et 40 heures. Elle peut être modulée en fonction de vos besoins et de votre profil (repérage des compétences, aide à la rédaction du dossier de validation, aide à la préparation de la mise en situation professionnelle et de l’entretien...).

Que comprend le dossier de validation ?

Une description de votre expérience professionnelle et personnelle.
Il s’agit de décrire quelques-unes des activités réellement exercées en lien direct avec les activités attendues du titulaire de la certification (activités professionnelles, associatives, bénévoles, syndicales, électorales… ainsi que les périodes de formation initiale et continue que vous avez suivies en milieu professionnel).

Des preuves de la réalité de votre pratique professionnelle

Elles peuvent être de différentes natures : organigramme, compte-rendu de réunion, lettre de mission, œuvre de l’esprit (ouvrage, sculpture, film...).
Par exemple, pour un BTS Assistant(e) de Manager, le dossier de preuves pourrait être composé d’un compte-rendu de conseil d’administration, d’un rétro-planning d’organisation d’un séminaire, d’un diaporama de présentation d’un projet, d’un tableau de suivi budgétaire d’un projet, d’un dossier documentaire, d’un document de communication pour une campagne électorale, etc...

 

L’Entretien avec le jury de VAE

L’Entretien avec le jury de VAE

L’entretien avec le jury est réalisé soit à son initiative soit à l’initiative du candidat. Il est souvent organisé à la suite de l’examen du dossier et, selon la certification, une mise en situation professionnelle.
Il permet au jury de disposer de compléments d’informations ou de confirmer les éléments mentionnés dans votre dossier. La durée de l’entretien est variable selon les organismes certificateurs : en général, il n’excède pas une heure.

 

La mise en situation professionnelle

La mise en situation professionnelle fait partie des modalités de validation possibles, qui peuvent être demandées par certains organismes certificateurs (par exemple, les titres professionnels du ministère chargé du travail organisée par l’Afpa). Elle peut être réelle (en entreprise) ou reconstituée (sur un plateau technique).

Dans une mise en situation professionnelle, il est demandé au candidat de prouver, en pratique, qu’il possède les compétences requises pour obtenir la certification visée. En effet, le candidat n’a pas toujours la possibilité de démontrer toutes les compétences requises au cours de l’entretien et le dossier de validation reste théorique.

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes nos rubriques d'aide