Cuisinier / cuisinière

Cuisinier / cuisinière

Le cuisinier prépare les repas dans les restaurants, les brasseries, les collectivités et les cantines. Il est capable de préparer toutes sortes de repas. Ses missions, très variables selon la structure dans laquelle il exerce, allient souvent technicité et créativité.

 

Description du métier de cuisinier / cuisinière

La mission d'un cuisinier est de préparer des repas pour ses convives ou pour une collectivité de taille plus ou moins importante. Néanmoins, le métier de cuisinier peut être extrêmement différent en fonction du lieu dans lequel il est exercé.
Il peut s’agir dans certains cas de préparer et cuisiner des mets en suivant un plan de production culinaire, les règles d'hygiène et de sécurité alimentaires ainsi que la charte qualité de l'établissement.

Comme il peut s’agir d’intervenir à toutes les étapes de création d’un plat :

  • Élaboration du menu, de la carte, choix des produits
  • Sélection des produits en s’assurant de leur qualité, provenance, négociation du prix
  • Préparations préliminaires : épluchage et taillage des légumes, écaillage des poissons, découpe
  • Elaboration des préparations de base : fonds de sauce, courts-bouillons
  • Cuisson des produits
  • Dressage des assiettes

Un cuisinier peut se spécialiser, s’il le veut, dans un type de plats particulier (desserts, poissons, viandes) selon ses appétences et peut être un véritable artiste capable de créer des plats ou de les sublimer.

 

Lieu et conditions d’exercice d’un cuisinier

Le métier de cuisinier peut s’exercer dans des structures de tailles diverses telles les :

  • Restaurants traditionnels, gastronomiques, à thème
  • Restaurants de collectivité
  • Entreprises de traiteur
  • Chaînes hôtelières

Le métier de cuisinier permet également d’occuper des emplois saisonniers et de partir facilement travailler à l’étranger, où l’expertise des professionnels de la cuisine française est valorisée.

La profession s’exerce majoritairement en horaires fractionnés, en soirée, les fins de semaine, les jours fériés, et est soumise à des pics d'activité ponctuels.

Elle s'effectue également en zone à température élevée, et implique la manipulation de plats chauds et d'outils tranchants comme des couteaux, hachoirs, ciseaux.

Le port d'une tenue professionnelle type veste de cuisine, toque, tablier, chaussures de sécurité est aussi exigée, ainsi que la connaissance des normes d'hygiène et de sécurité alimentaires.

Dans la grande restauration, le cuisinier fait souvent partie d’une hiérarchie comprenant le chef de cuisine, le second, le chef de partie, et le commis de cuisine.

Les restaurants plus classiques comptent quant à eux 2 cuisiniers qui travaillent généralement ensemble. Dans certaines structures, le cuisinier travaille seul.

 

Qualités et compétences du métier de cuisinier / cuisinière :

Le métier de cuisinier peut s’avérer éprouvant, même exercé avec passion. Il requiert donc un bon nombre de qualités et de compétences qui sont :

 

  • L’énergie et la bonne forme physique : des journées longues attendent le cuisinier, qui doit les tenir debout dans des températures élevées, déplacer des poêles, des boîtes, mettre et retirer des plats dans le four, soulever des marchandises.
  • L’agilité : le cuisinier doit veiller à éviter de perdre du temps ou de l’énergie avec des gestes superflus. Il doit savoir manipuler des objets dangereux avec soin et précaution pour sa sécurité et celles de ses collaborateurs.
  • L’acuité mentale et l’organisation : le cuisinier doit se souvenir de toutes les étapes d’une recette, ajuster la saveur jusqu’à l’équilibre parfait, et cataloguer simultanément et rapidement de multiples préparations.

De plus, chacun des aspects du travail doit être planifié : de la préparation à la présentation des repas en passant par l’aménagement de la cuisine, le flux du trafic en cuisine pendant les heures de pointe, et la bonne gestion des étapes de préparation du plat.

  • La rigueur : le cuisinier doit être en mesure de respecter les consignes de sécurité et d'hygiène.
  • L’amour de la nourriture, le palais fin, et la créativité : le cuisinier, s’il veut évoluer dans le domaine, doit être curieux, et en mesure de proposer des associations de saveurs et de textures, pour offrir des plats originaux et de qualité.

 

Formations et certifications pour devenir cuisinier / cuisinière :

 

Les formations et certifications pour devenir cuisinier sont nombreuses :

 

  • Un CAP cuisine
  • Un CAP APR
  • Un BEP hôtellerie restauration option cuisine
  • Un bac technologique hôtellerie
  • Un bac professionnel restauration
  • Une école de cuisine privée telle que l'école Ferrandi, Cordon Bleu, l’Institut Paul Bocuse

 

 

Le salaire moyen d’un cuisinier / cuisinière et ses perspectives d’évolution :

 

Le salaire d’un cuisinier va varier selon la structure dans laquelle il va travailler et les tâches qu’il aura à accomplir. Généralement, un cuisinier débutant va gagner entre 1550 euros bruts/mois et 1900 euros bruts/mois. Avec quelques années d'expérience à son actif, le salaire d’un cuisinier peut tourner autour de 2 600 euros bruts/mois. Enfin, le salaire d’un chef cuisinier peut avoisiner les 4500 euros bruts/mois.

 

Dans le métier de cuisinier, l’évolution professionnelle repose avant tout sur l’expérience. Avant de devenir chef cuisinier ou directeur de la restauration, un commis de cuisine devra faire ses preuves et cumuler plusieurs années de travail. Ainsi, il pourra gérer son service en étroite collaboration avec la direction et commander l’ensemble du personnel de cuisine d’un restaurant.

Le chef cuisinier peut quant à lui décider de s’installer à son compte et d’ouvrir son propre restaurant, ou d’évoluer au poste de gérant de restaurant. Par ailleurs, le cuisinier a également la possibilité d’évoluer à travers des restaurants de meilleur standing et de plus grande taille. S’il le souhaite, le cuisinier peut également se tourner vers le secteur de la cuisine collective, notamment réputé pour offrir de meilleures perspectives d’embauche, et les conditions de travail sont moins difficiles que celles en restauration traditionnelle.

Pour une expérience enrichissante et internationale, le cuisinier peut aussi se rendre à l’étranger où le métier est très demandé, et l’apprentissage français très apprécié.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes nos rubriques d'aide