Mon projet professionnel

Les formations accessibles au titre du compte personnel de formation s’inscrivent dans votre projet professionnel. Un accompagnement peut s’avérer utile dans la construction de ce projet.

Que vous soyez une personne salariée ou en recherche d’emploi, vous pouvez contacter un conseiller en évolution professionnelle (CÉP).


Le conseil en évolution professionnelle

Le conseil en évolution professionnelle (CÉP) vous permet de définir un projet personnel s’appuyant sur votre expérience, vos compétences actuelles ou à développer, votre parcours et vos aspirations. Ce conseil est gratuit et confidentiel. Pour en savoir plus cliquez ici.


L’entretien professionnel

Dans le cadre de votre entreprise, quelle que soit sa taille, l’entretien professionnel est obligatoire tous les deux ans, pour chaque salarié. L’objectif de cet entretien est de faire émerger des perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi.

À noter :

  • L’entretien donne systématiquement lieu à la production d’un écrit dont une copie vous est remise.
  • L’entretien vous est proposé à la reprise d’activité après :
    • un congé maternité
    • un congé parental d’éducation,
    • un congé de soutien familial
    • un congé d’adoption
    • un congé sabbatique
    • une période de mobilité volontaire sécurisée
    • une période d’activité à temps partiel
    • un arrêt longue maladie
    • un mandat syndical.

Tous les six ans, lors de l’entretien professionnel avec votre employeur, vous effectuez un état des lieux récapitulatif. Ce dernier permet de vérifier si, au cours des six dernières années, vous avez bénéficié des entretiens professionnels tous les deux ans et avez également :

  • suivi une formation
  • acquis une certification
  • validé vos acquis de l’expérience (VAE)
  • bénéficié d’une progression salariale individuelle
  • bénéficié d’une progression professionnelle
  • changé de poste.

Cet état des lieux récapitulatif donne lieu à la production d’un document dont une copie vous est obligatoirement remise.
Dans les entreprises de 50 salariés et plus, en cas de non-respect de ces obligations par l’employeur, celui-ci doit verser une somme supplémentaire à l'Opca.